• Elinna T. Higg

Comment je crée un roman de A à Z ? (partie 1/2)




Je crois que ce sont les questions les plus fréquentes que les jeunes auteurs se posent : "faut-il faire un plan ?", "faut-il créer des fiches personnages ?", "combien de temps faut-il pour écrire le premier jet d'un roman ?", et j'en passe. Ma réponse serait : fais ce qu'il te plait 😊. Chaque personne est différente, chacun a son rythme, ses solutions, ses problèmes. Il n'y a pas de recette miracle pour créer. L'important est de se connaître, de tester et de s'améliorer.

Dans cet article (et sa suite), je vais expliquer la façon dont JE procède pour planifier, écrire, corriger et envoyer mes manuscrits. C'est surtout un moyen pour montrer les "étapes" qui reviennent le plus souvent et donner quelques astuces à ceux qui en ont besoin.


Créer un roman de A à Z, c'est parti !



Sommaire de l'article :

Première étape : la planification

Deuxième étape : le premier jet

Troisième étape : ... bientôt ?

Première étape : la planification


Ceux qui me connaissent le savent : j'ai besoin que tout soit planifié avant de me lancer. Quand j'ai commencé à écrire, je le faisais un peu au feeling. Résultat : manuscrits abandonnés, plus d'idées, histoires qui ne tenaient pas la route, et j'en passe. Alors, j'ai commencé à vraiment réfléchir à mon intrigue en amont et, au fils des ans, je me suis mis à planifier de plus en plus. Certains ne font que quelques fiches personnages, d'autres une simple chronologie. Tant que cela te convient, tout va bien !


Pour ma part, dès que j'ai une idée de roman, je la note dans un carnet. Quand je finis un projet, je vais chercher quel sera le prochain dans ce petit calepin. Et ensuite, je me mets à y penser quelques jours, jusqu'à me poser une demi-journée pour tout mettre sur papier.


Avec moi, la planification commence par le ou les personnages principaux. Je choisis des images d'inspiration, puis je remplis leurs fiches (nom, prénom, âge, style, caractéristiques physiques). Rien de trop approfondi au début (d'ailleurs, si tu veux télécharger ces fiches à remplir, tu peux les avoir juste ici, en t'inscrivant à la newsletter).


Une fois que c'est fait, je commence à visualiser l'histoire dans ma tête. Je note tout de suite les scènes clé, les dialogues qui me viennent, les symboles et détails que je veux ajouter. Je reste assise et je visualise toute mon histoire comme s'il s'agissait d'un film 🎞. J'écris sur mon ordi tout ce que je vois au fur et à mesure, en notant même les expressions de visage parfois, les mimiques, les gestes importants. Cette étape peut me prendre quelques jours. En fin de compte, ça devient une sorte de script, à moitié rédigé, à moitié théâtral. Je commence alors à séparer en chapitres, puis en scènes. Et de là, je repasse aux personnages.


Une fiche pour chaque personnage, qu'il soit principal ou secondaire. Je développe plus les principaux maintenant que j'ai l'histoire. Je me penche sur leur passé si nécessaire, sur leurs caractères, leurs gestes/caractéristiques propres (s'ils ont des tics de langage par exemple). Pour les secondaires, je reste en surface.


Je me retrouve donc avec un plan et des fiches personnages. De là, je crée ma chronologie pour chaque chapitre (je mets une date fictive pour être sûre de ne pas me tromper), je cherche des images de lieux si nécessaire, je fais des recherches sur des sujets importants si j'en ai besoin (des lois, la médecine, peu importe).


Le tout est imprimé et mis dans mon trieur pour toute la durée du projet ! 😎


Alors, oui, j'ai tenté de faire sans tout ça, ou avec une partie seulement, ou avec plus, etc. Ca ne fonctionnait pas. Soit je bloquais car je ne savais pas où j'allais, soit je mettais trop de choses qui ne me faisaient pas envie en fin de compte. Cette façon de faire, je la reproduis depuis trois projets et c'est ce qui fonctionne le mieux sur moi, mais cela ne signifie pas que ça fonctionnera sur d'autres.


De la même façon, planifier ne veut pas dire que je ne m'autorise pas des libertés. Pendant l'écriture, il m'arrive de supprimer une scène qui ne me fait plus envie, de rajouter une intrigue secondaire à des personnages secondaires, de changer le lieu d'une scène, de rajouter une idée qui m'est venue en cours de route, de modifier les réactions de mes personnages. Tant que cela peut servir l'histoire, je ne me prive pas. Rien n'est gravé dans le marbre ! 😁

Deuxième étape : le premier jet


Dès que j'ai terminé ma planification (ça peut me prendre entre 1 semaine et 1 mois), je laisse reposer au moins une semaine pour être certaine que des incohérences ne me sautent pas aux yeux quand je relis le tout. Dès que c'est bon, j'attaque l'écriture. Là encore, chaque projet est différent et ne demande pas la même implication. La vie extérieure fait aussi que je peux écrire un projet rapidement et un autre très lentement. L'important, pour moi, est d'écrire tous les jours (ou au moins 3 fois par semaine) pendant la rédaction de ce premier jet. Le début est souvent difficile, car je ne connais pas encore mes personnages, alors ce n'est pas limpide. Mais, en général, si je suis régulière, ça vient au bout de quelques chapitres. Une fois que je les connais par cœur, l'écriture devient un vrai plaisir ! 🎇


Je ne vais pas mentir et dire que j'écris non-stop ce premier jet. Parfois, il m'arrive de faire une pause à la moitié (souvent même), de laisser reposer, et de commencer la relecture de cette première partie. D'autres fois, cette relecture arrive plutôt vers les 3 quarts. Mais je fais rarement de l'écriture "pure" plus de 3 mois d'affilée. Je fais toujours en sorte d'alterner. Je reprend/réécris le début de l'histoire pendant une ou deux semaines (après une pause où je ne fais plus rien), puis je continue l'écriture du premier jet, en alternant avec cette relecture du début.


Là encore, certains vont dire qu'il ne faut surtout pas faire ça, que ça peut créer des blocages, faire abandonner. Mais chez moi, c'est comme ça que ça fonctionne le mieux (et je prête peu attention aux conseils des gens… 😶). J'ai déjà testé pas mal de techniques, et c'est ainsi que je me sens le mieux. D'ailleurs, c'est souvent quand un blocage arrive (syndrome du milieu, syndrome de l'imposteur, etc.) que je commence la relecture. Ca m'aide à me débloquer !


Pour ce qui est de l'écriture en soit, j'ai pris le pli d'écrire tous les matins avant ma journée. En ce moment, c'est à 7h00 chaque matin avec les live Twitch de Christelle Lebailly. Avant, c'était à 6h30. Je fais ça jusque 8h00, 8h30 ou 9h00 selon les jours et mon inspiration. Pareil, là encore, il faut trouver son rythme. Je sais que c'est le matin que j'écris le mieux, mais certaines personnes sont plus du soir par exemple.


Quant à mon trieur de planification, il est toujours à côté quand j'écris. Ca me permet d'écrire vite, sans réfléchir. Dès que je commence ma séance, je lis le résumé de ma scène ou du chapitre dans le trieur et hop, je commence. Dès que j'ai un doute sur un personnage, son nom, son physique, une date, une information d'un autre chapitre, et que je sais que ça va me bloquer, je regarde dans ce cahier et, en moins d'une minute, j'ai la réponse. Je ne réfléchis pas, en fait. J'écris sans me poser de questions.



Troisième étape : ... bientôt ?


Je vous parlerai des prochaines étapes dans la seconde partie. En gros, je développerai la correction, la relecture et l'envoie aux maisons d'éditions. D'ailleurs, ce sont souvent les étapes les plus longues, contrairement ce que l'on pense 🤣.


Si tu as écrit ou que tu écris toujours, n'hésite pas à me faire part de ta manière de fonctionner, des étapes que tu entreprends pour créer ton roman 😉.


D'ailleurs, tu fais partie des gens qui planifient un peu, beaucoup ou pas du tout ?